Pourquoi je souhaite obtenir le statut étudiant-entrepreneur ?

JohannM_Statut étudiant entrepreneur _tote bag

J’ai décidé d’ouvrir ce blog pour suivre et partager mes premiers pas d’entrepreneure en devenir. J’ai besoin d’être accompagnée pour mieux préparer et lancer mon projet d’entreprise. Mon objectif est d’obtenir le statut étudiant-entrepreneur (#SEE) soutenu par le dispositif PEPITE France. D’où mon passage au Salon des Entrepreneurs où j’ai pu récupérer ce super tote bag que tout le monde me jalouse hihi

Qu’est-ce-que le statut d’étudiant-entrepreneur ?

 

Le statut d’étudiant-entrepreneur est un statut national lancé fin 2014. Il s’adresse à des étudiants et jeunes diplômés âgés de 28 ans max qui ont un projet entrepreneurial (création ou reprise). Aux premiers toujours en cours d’études, il leur permet de troquer le stage en entreprise contre le travail sur son projet. Les horaires de cours sont également aménagés afin d’offrir aux étudiants plus de temps. Aux seconds, ayant fini leur cursus il y a moins de 3 ans, il offre la possibilité de bénéficier de nouveau du statut étudiant, de suivre des cours et des ateliers permettant le bon développement de son activité, puis de valider ses acquis par le Diplôme étudiant entrepreneur (D2E).
Dans les deux cas, le porteur de projet est accueilli au sein d’un des 29 PEPITE (Pôle étudiant pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat). Il profite du tutorat et coaching, de ses espaces de co-working, de son programme et de son réseau. Le statut, sous conditions, est renouvelable jusqu’à 3 fois.

Pourquoi suis-je intéressée par le statut d’étudiant-entrepreneur ?

Je trouve cette initiative très bien ! Il existe plusieurs dispositifs d’accompagnement bien sûr mais j’avais le sentiment que les autres étaient plus adaptés aux gens convaincus et bien lancés dans leur projet. Or le fait d’obtenir une reconnaissance de notre investissement par un diplôme en cas de non réussite, est rassurant (je veux bien être pleine d’espoir mais il faut aussi se préparer à d’éventuels échecs hein).
Économiquement aussi il est plus intéressant. Comptez 500€ pour les frais d’inscription et ensuite vous redevenez étudiant, ce qui signifie pass Navigo, cinéma, mutuelle, APL etc. plus accessibles ! Tout est bon pour alléger les frais en début d’activité.
Aussi, les cours à la carte, je trouve ça magique. Bon, je pourrai valider ça uniquement le statut obtenu et la formation entamée mais l’idée comme un écureuil de branche en branche (big up Henri Dès) de piocher certaines matières dans telle école, puis un peu de tel cours dans cette formation etc. C’est vraiment prendre le meilleur de chaque établissement du PEPITE et je trouve ça très pertinent, ça m’évite de perdre mon temps sur des sujets que je maîtrise déjà.

Enfin, comme dit plus haut, en tant que jeune diplômée, il y a une date limite pour candidater. La rentrée de septembre 2017 est ma date limite, après je ne serai plus éligible. Autant tout donner pour y postuler et si mon admission ne passe pas, ce n’est pas grave, je saurai me rediriger vers un autre programme. En tout cas l’idée était que les autres dispositifs peuvent m’accueillir à tout moment grosso modo, lui non. Donc autant essayer cette carte, avant d’ouvrir d’autres portes.

Comment obtenir le statut d’étudiant-entrepreneur ?

Les étudiants en plein cursus sont par défaut admis dans le PEPITE auquel appartient leur établissement de formation. Pour ceux qui comme moi étaient dans une école privée qui n’a pas adhéré à un PEPITE, je ne sais pas, j’imagine qu’il est préférable pour vous d’obtenir votre diplôme (titre certifié) puis de candidater en tant que jeune diplômé.

En tant que jeune dip, j’ai le droit hoho de choisir le PEPITE -donc le réseau d’établissements- que je souhaite intégrer mais attention, obligation de ne postuler qu’à un seul endroit donc il vaut mieux bien le choisir, pour être sûr-e qu’on se corresponde mutuellement. J’ai étudié les PEPITE selon leur localisation bien sûr, vivre en Île-de-France est un avantage par conséquent- puis selon les écoles rattachées au campus. Là j’ai pensé à mon entreprise bien sûr, sur quelles notions j’aimerais monter en compétences pour pouvoir comprendre tous les rouages et aider au max mon associé Ruben entre autres.

De ce que je peux lire à droite et à gauche, la sélection des candidats se fait selon le profil du porteur de projet et la viabilité de l’idée. Certains PEPITE ne se basent que sur le dossier, d’autres sur un oral complémentaire… Bref, pas très précis tout ça. Comptez sur moi pour vous faire part de mon expérience, une fois la période d’admission passée, donc je vous donne rendez-vous en juin !

Intéressé-e également par ou ayant déjà le statut étudiant entrepreneur ?
Tes conseils, remarques et questions à approfondir sont les bienvenues en commentaires !

 

Laisser un commentaire