Être salarié-e entrepreneur-e

Je suis en CDI et on peut encore me qualifier de jeune diplômée puisque j’ai obtenu mon Master 2 en été 2014. Pourtant j’ai décidé de tenter l’entrepreneuriat. Ce n’est pas pour autant que je quitte d’emblée mon poste actuel, je préfère rester salarié-e entrepreneur-e pour les débuts.

Je vise le statut d’étudiant entrepreneur. Le but étant de développer son entreprise, a priori seul un job étudiant à temps partiel est combinable en parallèle. Ainsi, je prévois de rester en poste jusqu’à septembre max.
Beaucoup me diront et m’ont dit que je devrais tout plaquer dès à présent pour me consacrer pleinement à mon activité. Non.

Je reste pour plusieurs raisons

  1. c’est plutôt pratique un salaire en rentrée d’argent, ça peut toujours servir pour ces premiers mois en startup où l’on n’en reçoit pas mais doit enregistrer plusieurs dépenses
  2. je dois refaire ma bouche : greffe parodontale, couplée avec un nouveau port de bagues (mais linguales cette fois-ci !) et une opération de la mâchoire pour me raccourcir le menton. Avec une mutuelle entreprise et des arrêts maladie, c’est plus confortable, on ne va pas se mentir…
  3. et bien sûr connaître l’issue des projets que je pilote ! Je veux savoir ce que tout donnera -cérémonie au début de l’été- et soutenir, accompagner le plus longtemps possible mes chers collègues qui sont bien débordés

 

Et c’est trop tôt !

Certains m’ont suggéré de rester « du coup » encore plus longtemps par sécurité. De nouveau non…

  1. le statut d’étudiant entrepreneur, même si ouvert aux moins de 30 ans, n’est valable qu’aux personnes ayant reçu leur diplôme il y a moins de 3 ans. Donc il me reste que cette rentrée scolaire de 2017 pour postuler… Certes il y a d’autres dispositifs mais je ne perds rien à candidater à celui-ci qui me plairait tant
  2. il est possible pour un salarié d’obtenir un congé pour la création d’entreprise. Sauf que cela est accordé aux salariés de 2 ans d’ancienneté minimum. Je devrais donc encore tenir un an, ce qui est trop dur psychologiquement alors que j’ai déjà en tête de partir !

Soyons clairs, c’est par contre plus éprouvant que l’alternance. Je me disais que je lèverai le pied afin de troquer les heures supplémentaires bénévoles pour de l’énergie une fois chez moi pour mon bébé. Plus facile à dire qu’à faire…
D’autant plus que je ne tiens pas à avertir tous mes collègues… pour ne pas casser le rythme, entacher la dynamique des projets et augmenter le stress. Bien que je ne cache finalement pas mon projet sur la Toile, j’attendrai de connaître le résultat de mon admissions avant de le clamer haut et fort autour de moi.

Et vous, vous avez cumulé combien de temps
la casquette de salarié-e et celle d'(auto-) entrepreneur-e ?

4 Commentaires

  1. je te souhaite plein de bonheur et de réussite, j’ai monté ma 1ère boîte à Dubai et ce n’était pas facile, je suis en stage à présent car je souhaitais entrer dans les RH, je suis en pleine réflexion tout comme toi car j’ai exploré le CDD CDI stage entreprenariat….tout est stressant, on y travaille pas moins mais on a plein de belles surprises, 1ers clients, 1eres entrées d’argent sont un réel bonheur! Avec mon expérience, j’ai appris à être ^plus patiente et tester le marché avant de se lancer du coup je recule un peu pour je l’espère mieux avancer. Bonne continuation, tu ne peux que réussir car toute expérience est enrichissante et tu seras surprise des personnes qui traduiront leur peur de l’entreprenariat en négativité jusqu’à ce que tu prouves le contraire et là; waou bravo tu fais comment j’y ai pensé moi aussi hahah 🙂 bises!

    1. Merci beaucoup pour ces encouragements ! Ah la patience… c’est bien ce qu’il me manque et que je vais devoir acquérir rapidement ^^
      J’espère que ton stage actuellement t’apportera ce que tu cherches et n’as pas trouvé alors lors de tes précédentes expériences. En tout cas, ton témoignage en tant qu’entrepreneure à Dubaï est le bienvenue 🙂
      I will do my best, merci encore !! À bientôt The Absconder 🙂

  2. Hahaha ! Je comprends mieux ton message maintenant ! En tous les cas tu sais maintenant que si tu veux avoir le vécu d’une vraie entrepreneuse (hahahah j’ai encore du mal à dire le mot !)… tu sais où me trouver (mon blog tout nouveau).

    1. Oui,tu peux compter sur moi pour suivre ton aventure de près ^^ En espérant qu’elle aille aussi loin que Bridget ! Bon courage 😉

Laisser un commentaire