Orthodontie adulte : ready to go

Dans mes premiers articles je vous dévoilais que malgré quelques soucis de santé à régler, j’avais maintenu ma décision de devenir entrepreneur. J’aimerais prendre le temps sur ce blog de parler de l’orthodontie adulte.

L’orthodontie c’est sexy

Adolescent le port des bagues est déjà pour beaucoup une épreuve douloureuse. Adulte, le fait que l’on soit moins nombreux dans ce cas et souvent qu’on ait déjà donné dans notre jeunesse, rend l’exercice d’autant plus difficile.

Je souhaite vous faire part de mon suivi orthodontique pour dédramatiser le port des bagues. Merci d’ailleurs aux premières et premiers à avoir partagé leurs expériences sur leurs blogs respectifs ! C’est toujours rassurant pour l’ego que de savoir qu’on n’est pas seul-e dans ce cas.

Pourquoi avoir hésité puis accepté de reporter des bagues ?

C’est la suite à une précédente opération lorsque j’avais 16 ans. Je dois aujourd’hui réparer les erreurs de mon ancien orthodontiste… que je maudis bien sûr. J’ai dû, et je vais très certainement devoir encore à l’issue de mon traitement, subir une greffe gingivale (= de la gencive 😉 ). Ajouter à cela le port de bagues afin d’aligner de nouveau toutes mes dents pour ensuite pouvoir déplacer ma mâchoire du bas et me raboter mon menton. C’était ça ou… perdre mes dents. Autant vous dire que je n’avais guère le choix ! Enfin si, l’autre solution était de subir tous les 2 ans une greffe.

Je me suis interrogée sur le timing en revanche. Plus tôt je repassais sur le billard, plus tôt c’était réglé ! Mais souhaitant lancer ma boîte, ça m’a fait extrêmement mal financièrement de prendre cette décision… Par ailleurs, je me disais que du coup, sur mes premiers pas en tant qu’entrepreneure, imaginez lors de concours ! Mes premières photos seraient avec des bagues T_T

 

Alors les prochaines étapes, après cette prise de décision ?

Les rendez-vous orthodontiques clés sont les suivants : Vendredi prochain, le 5 mai, ouh soon soon, on me pose les bagues du haut. Le 8 juin, ce sera le tour des bagues du bas. Et après sourire d’enfer programmé pour 18 mois, avec en cours de route mon opération.

C’est long un an et demi… mais je me dis que ça passera d’une manière ou d’une autre. Que c’est pour la bonne cause et qu’en tant qu’entrepreneure, ça prouvera que :

  1. j’ai le sens des priorités : la santé et la transparence en valeur
  2. je saurai gérer mon argent (hey pas le choix, ça me coûte 4500€ !)

 

Laisser un commentaire